Recherche
 
Vous êtes ici :   Accueil » Conférence du 27 nov à Royan
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Les Forêts de la Coubre
et des Combots d'Ansoine
Un patrimoine naturel
Pourquoi cette mobilisation ?

La forêt de la Coubre est un milieu naturel exceptionnel d'une grande richesse écologique, historique et humaine pour le territoire et la population de la presqu'île d'Arvert.

Les biens communs coûtent cher à la société, la forêt domaniale fait partie du domaine public; elle aussi, tombe sous le joug de la recherche d'économies voire de la rentabilité. Les aménagements sont de plus en plus chers et les crédits de plus en plus limités. Il devient impératif de faire appel à d'autres voies pour en assurer la pérennité.

Heureusement, beaucoup de personnes sont attachées aux valeurs de ce patrimoine construit à la sueur des générations successives qui se sont attachées à nous le transmettre dans d'assez bonnes conditions.

Nature en Pays d'arvert via sa structure ADPLC se veut fédératrice de toutes les bonnes volontés décidées à sauvegarder le patrimoine naturel et la patrimoine bâti de la forêt domaniale de la Coubre et des Combots d'Ansoine.

     Rejoignez-nous, nous avons besoin de vous pour redonner vie à la forêt et la maintenir en bon état.

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.lacoubre.org/data/fr-articles.xml

Après les soirées en mai  à Breuillet puis en juin à  Arvert, notre association a présenté le patrimoine du massif forestier au Palais des Congrès de Royan le 27 novembre.

roy_conf.jpg

    Bernard Giraud, adjoint au maire,  nous a reçus avec un personnel qui s’est aimablement mis à notre disposition. Nous avons également apprécié la présence de Serge CHAIGNEAU, responsable de l’Unité Territoriale de Charente Maritime, représentant notre partenaire dans cette démarche : l’Office National des Forêts (O.N.F.)

L’agréable salle Grande Conche était quasiment pleine d’un public très attentif ainsi que le montrent les images ci-dessous.

DSCN2593.jpg DSCN2594.jpg
DSCN2596.jpg DSCN2600.jpg

Comme habituellement, cette soirée s’est déroulée en 2 temps : exposé du sujet puis débat.

Dans la première partie, une rapide histoire du massif forestier a été rappelée pour introduire la nécessité du reboisement puis les forêts ont été présentées comme ensembles d’espèces et d’habitats. L’œuvre de M. DE VASSELOT DE RÉGNÉ a été ensuite abordée pour justifier la nécessité de protéger ce qui reste du patrimoine bâti : ancienne école de la forêt au Pavillon et maisons forestières de Négrevaux et de la Passe Blanche.

Un petit diaporama a permis au  public de juger notre implication dans le projet. Il s’est agi de la première phase qui, à la demande de l’O.N.F, a consisté à débroussailler et sécuriser les bâtiments (voir les images sur ce site).

La deuxième partie a rapidement débuté par des interventions qui ont essentiellement concerné nos projets de réhabilitation de ce patrimoine. Parmi les thèmes abordés, citons les partenariats  susceptibles de financer les projets, l’incompatibilité apparente qu’il pouvait y avoir de restaurer des bâtiments alors qu’ils étaient encore occupés par des chauves-souris que nous souhaitons protéger, les problèmes posés par des bâtiments isolés en dehors d’une surveillance continue…Une dame nous a, longuement, fait part de la tristesse qu’elle éprouve à chaque fois qu’on détruit ou abime ces vestiges du passé.

D’après B. GIRAUD, si la réhabilitation du Pavillon (école et jardin d’essai) est souhaitable, l’état des 2 maisons forestières et leur isolement posent de trop sérieux problèmes pour qu’on envisage leur restauration ce à quoi B. COLARD a gentiment rétorqué que cet isolement pouvait aussi être un avantage dans la mesure où il limitait la fréquentation. À noter cependant que l’intégration de la piste cyclable au réseau européen Vélodyssée pourrait accroître cette fréquentation.

S. CHAIGNEAU nous a fait part des recherches de financement par l’O.N.F. en particulier auprès des fondations d’entreprises dans le cadre des mesures compensatoires (on dégrade un peu l’environnement mais, en compensation, on finance des projets qui le sauvegardent).

DSCN2601.jpg

Dans ce type de soirée il y a une « troisième mi-temps », aussi sinon plus intéressante, au cours de laquelle ont lieu des échanges directs entre spectateurs et  animateurs. Séquence dans laquelle certains « osent » des questions ou des réflexions retenues en public. Il apparaît ainsi  que beaucoup méconnaissent la forêt et que les images projetées leur ont donné envie d’en savoir plus. Beaucoup ont aussi apprécié les interventions conviviales durant les « chantiers » de juin et juillet derniers

Françis COLLIN, président de la Société d’Histoire et d’Archéologie en Saintonge Maritime, particulièrement intéressé par l’histoire des écoles de la région, nous a assurés de son appui. Une vielle dame, membre de cette association et ancienne institutrice, possède des objets et nous donnerait des conseils certainement très utiles.

En bref, une soirée très réussie avec un public intéressé et participant et, pour certains, un bulletin d’adhésion et un chèque déjà prêts !


Date de création : 06/12/2012 12:01
Dernière modification : 06/12/2012 12:33
Page lue 47014 fois

L'association
Notre action
Calendrier
L'ONF nous informe
Vous êtes ici :   Accueil » Conférence du 27 nov à Royan
  
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 15 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Webmaster - Infos
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :